À lire sur Ndq Québec
  http://qc.NouvellesDuQuartier.com
  Nicole Moreau - Publié le 25/04/2018
 
   
  Des citoyens soucieux de leur quartier, le Vieux Québec
 
 

J’ai assisté le 24 avril à l’Assemblée générale du Comité de citoyens du Vieux Québec (CCVQ).

Les sujets qui interpellent ces citoyens sont fort nombreux, j’ai été plus particulièrement intéressée par deux des points à l’ordre du jour, soit celui portant sur la Table de concertation du Vieux Québec, ainsi que le dossier de l’hébergement touristique dit collaboratif, par la Ville de Québec (plus communément hébergement de type Airbnb via des plateformes web).

Un administrateur du CCVQ assistait à la rencontre du 23 avril de la Table de concertation du Vieux Québec, un quartier historique, atout majeur qui représente l’attrait principal de la Ville. Cela faisait toutefois 18 mois que cette instance ne s’était pas réunie. Pourtant, les sujets d’intérêts sont fort nombreux, j’en nomme seulement quelques uns à titre d’indication :

  • ·La question des Nouvelles Casernes et leur protection;
  •  Le développement accéléré de locations de type Airbnb;
  • La rénovation du Parc Montmorency (celui-ci sera fermé pour une période de 2 ans);
  • Le développement du projet du Parc du Corps-de-garde;
  • La réfection de l’école François-de-Laval;
  • La réalisation de plusieurs projets d’habitation:
  • L’avenir de certains bâtiments qui deviendront excédentaire quand l’Hôtel-Dieu aura quitté complètement le quartier;
  • Le grand intérêt de conserver le Marché du Vieux Port.

Toutes les dimensions de l’évolution du quartier intéressent les citoyens, ceux-ci souhaitent participer activement à la prise de décisions quant à la vie de leur quartier. Il leur apparaît donc important que les partenaires de cette Table de concertation se rencontrent au moins aux trois mois.

Aussi, dans le plan d’action de la Table de concertation du Vieux Québec déposé en mai 2016, il était visé une augmentation de 500 personnes à la population du Vieux Québec. Des citoyens soulignent cependant que la population de ce quartier diminue, selon les dernières statistiques à cet égard. Certains éléments d’explication sont mentionnés tels que le nombre important de grands événements dans le quartier dont la tenue génère des impacts négatifs pour les résidents, notamment le bruit, le fait que plusieurs propriétaires peuvent favoriser la location de leurs logements sous la forme Airbnb parce que sensiblement plus rentable pour eux que de louer à des résidents à l’année.

Un citoyen estime, pour sa part, qu’il y a surexploitation commerciale du quartier qui subit des pressions croissantes. À son avis, des mesures devraient être prises pour faciliter la vie des résidents si la Ville souhaite réellement conserver la vocation habitation dans le Vieux Québec. Cela suppose toutefois une claire volonté politique à cet effet.

En bref sur ce sujet, il y aurait intérêt à avoir une politique innovante pour le Vieux Québec; cela éviterait aux résidents du quartier, et plus largement à ceux de la Ville de Québec, d’avoir de plus en plus le sentiment de vivre dans une ville fantôme en dehors de la haute saison touristique.

Concernant le dossier de l’hébergement touristique de type Airbnb, un administrateur du CCVQ a travaillé sur le sujet depuis plus de deux ans. Plus récemment, il a participé aux travaux d’un comité aviseur rassemblant des représentants de plusieurs quartiers de l’arrondissement LaCité Limoilou au sein desquels ce type de location se développe à vitesse accélérée, soit le Vieux Québec, St-Jean Baptiste, St-Roch, le Vieux Limoilou. Le CCVQ a participé aux consultations de la Ville sur le sujet et a notamment rappelé l’article 1 de la Charte de l’Organisation des villes du patrimoine mondial, maintenant présidé par le maire de Québec, à l’effet que ses villes membres s’engagent à œuvrer prioritairement pour le bien-être des habitants de leur ville.

À cet égard, la Ville devrait déposer sous peu un rapport faisant état des études et consultations menées sur l’hébergement touristique qu’elle appelle collaboratif.

Pour le CCVQ, la Ville dispose de certains pouvoirs visant à mieux encadre ce type d’hébergement, dont le règlement de zonage, le mode d’attribution des permis. Elle peut également s’assurer de faire des inspections rigoureuses pour limiter l’expansion du développement de ce mode de location de même qu’une politique de contingentement. Se doter des règles claires afin de limiter le mode Airbnb est possible si on se fie à l’exemple de la Ville de Vancouver qui a récemment adopté des règles strictes à cet égard.

En bref, les citoyens veulent conserver la qualité de la vie de leur quartier et s’attendent à ce que les autorités entendent leur point de vue et en tiennent vraiment compte si on veut que le Vieux Québec reste un quartier où il fait bon vivre et qui conserve son attrait pour des résidents à l’année et non pour les seuls résidents temporaires.

 
  Auteur : Nicole Moreau - Résidente
Compagnie/Organisation :
Tél. :
Adresse civique :
Courriel :
Page Web : http://qc.NouvellesDuQuartier.com/w/303
 
Imprimer - À afficher / distribuer dans le voisinage / quartier
  Lire l'article complet sur Ndq Québec
  http://qc.NouvellesDuQuartier.com
  Nicole Moreau - Publié le 25/04/2018
 
   
  Des citoyens soucieux de leur quartier, le Vieux Québec
 
 

J’ai assisté le 24 avril à l’Assemblée générale du Comité de citoyens du Vieux Québec (CCVQ).

  (...) Lire l'Article complet avec photos couleurs grand format en ligne !
 
  Auteur : Nicole Moreau - Résidente
Compagnie/Organisation :
Tél. :
Adresse civique :
Courriel :
Page Web : http://qc.NouvellesDuQuartier.com/w/303
 
 

NouvellesDuQuartier.com : Votre journal citoyen

Écrire, lire, partager, se connaître, et se faire connaître dans le voisinage

VOS ARTICLES | VOTRE PAGE WEB | VOTRE MISE EN VALEUR

 
 
(Conseils impression) Imprimer - À afficher / distribuer dans le voisinage / quartier
Il est préférable de cliquer (dans le menu de votre fureteur) sur "Fichier > Aperçu Impression" pour ensuite ajuster la mise en page (menu) pour que tout tienne sur une seule page.